BREF : je me suis fait piquer ! Prise de parole d’une vaccinée insoumise contre le Passe Sanitaire

Melle Jeanne Melle Jeanne il y a 1 mois
Accueil  /  Actualités  /  BREF : je me suis fait piquer ! Prise de parole d’une vaccinée insoumise contre le Passe Sanitaire
ecrire covid vaccin

Mon espace de liberté est mon blog : alors j’ai décidé de l’ouvrir ici… Même si on ne peut pas plaire à tout le monde, l’engagement vaut mieux que le silence…

Bref…

Je suis indépendante depuis 11 ans. J’ai créé mon activité, je me verse un salaire grâce à ma matière grise et mon énergie. Je travaille dans la communication. J’écris, je conçois, je fais de la création et de la gestion de projet, je suis apporteuse d’affaires pour d’autres indépendants (graphistes, imprimeurs, développeurs web…).
Je suis aussi formatrice pour des entrepreneurs et salariés, je leur apprends à communiquer sur le web et à développer leurs activités sur le digital.
Je suis aussi intervenante pour un Bachelor, j’éveille les alternants à la communication digitale, au webmarketing, au référencement naturel… pour garantir la visibilité de leur future entreprise sur le

Bref, je fais tout comme il faut.

Je suis maman de deux jeunes adolescentes. J’ai aussi choisi l’indépendance pour être maître de mon emploi du temps. Ainsi, je suis présente pour m’occuper d’elles quand elles rentrent du collège, pour les assister dans leur apprentissage et dans leurs choix de vie. Je suis aussi une tante qui garde sa nièce tous les mercredis, pour la voir grandir et lui ouvrir d’autres horizons.

Bref, je fais tout comme il faut.

Je suis une bonne citoyenne. J’aide mes concitoyens quand je peux. Je fais des dons à des associations comme Sidaction ou la Croix Rouge, je donne au Secours Populaire, à Emmaüs, aux Sauveteurs en mer… Je respecte le code de la route, le code de bonne conduite, le code civil et le code pénal. Je vote aux élections…

Bref, je fais tout comme il faut.

Je suis zéro déchet : j’achète en vrac et en circuit court, je composte, je paille, je cuisine maison, je fabrique mes propres produits ménagers, j’achète d’occasion, je récupère, je donne, j’upcycling… pour consommer durablement et moins impacter notre Monde.

Bref, je fais tout comme il faut.

Je suis une bonne contribuable. Je paie mes impôts sur le revenu, ma taxe foncière, ma taxe d’habitation, mon CFE, la TVA, le RSI, les assurances personnelles et professionnelles…

Bref, je fais tout comme il faut.

Quand la COVID est arrivée il y a 2 ans, j’ai respecté les confinements à la lettre. Je n’ai pas vu ma famille ni mes amis pendant 2 mois. J’ai rempli des attestations de déplacement. J’ai circulé à 1 km autour de chez moi, puis 30 km. J’ai respecté le couvre-feu de 18h, 19h ,21h, le nombre de convives autour de la table… J’ai respecté les gestes barrières, le port du masque. J’ai acheté local, j’ai soutenu les commerçants de proximité, j’ai fait du télétravail, des visioconférences…

Bref, j’ai fait tout comme il faut.

Et puis, au 14 juillet dernier, quand notre président nous a annoncé le Passe Sanitaire : ça n’est plus passé ! De quel droit devrions-nous faire de différence entre les vaccinés et les non-vaccinés ? N’avions-nous pas déjà assez des différences entre les hommes et les femmes, les noirs et les blancs…

Bref, je me suis braquée.

J’ai refusé la vaccination non pas parce que j’étais antivax mais parce que j’étais anti passe-sanitaire. Est-ce que cette mesure était sanitaire ? ou politique ou plutôt économique ? Le doute m’avait envahi pour ne plus me quitter. Plus le temps passait, plus je me disais qu’ILS allaient revenir à la raison, les dirigeants du Pays des Droits de l’Homme… Et ils se sont obstinés!

Bref, je me suis braquée.

Les scissions sont nées dans mes groupes d’amis, au travail et dans la famille. Des clans se sont créés, une nouvelle fracture sociale grandissait avec chaque partisan qui croyait prêcher la bonne parole sans entendre l’autre… Je me suis prise la tête avec des amis, ma famille qui ne comprenaient pas ma décision… et la 5ème vague est arrivée (sans qu’il y ait eu de 4ème, mais bon…) !

Bref, je me suis braquée.

Un projet de voyage qui s’annulait car pas de motifs impérieux, des tests qui devenaient payants, puis dont la durée qui se limitait à 24h, des loisirs devenant inaccessibles… Il n’y a pas d’obligation vaccinale au Pays de Pasteur mais mettez-vous 2 minutes à la place d’un non-vacciné, et vous vous retrouverez très vite au temps du premier confinement ! Boulot – Dodo – Supermercado !

Bref, je me suis braquée.

Alors dernièrement, j’ai craqué et j’ai passé « l’arme à gauche » comme j’aime le dire. Je me suis fait piquée. Je suis une demi-vaccinée insoumise. J’ose maintenant l’ouvrir car je suis à moitié dans un camp et à moitié dans l’autre. Ce statut particulier me permet de comprendre les deux camps :

  1. La facilité de se déplacer, de se divertir, de voyager… tout en sachant que je peux éviter les formes graves de la maladie si elle m’atteignait.
  2. L’impossibilité de vivre librement… tout en choisissant de rester maître de son corps et de sa vie.

Bref, je me suis fait piquer.

Depuis bientôt 1 an, ce « vaccin » est entré dans nos vies d’européens. Le slogan à l’époque aurait pu être : « Vite ma dose pour retrouver ma vie d’avant », ce qui était souvent l’argument des vaccinés… Mais le temps a montré les limites de son efficacité. Non ce « vaccin » ne sauvera pas notre Monde d’avant. Il faut conserver les gestes barrières, le masque, la distanciation sociale, vaccinés ou non. Et non, les « non-vaccinés » ne sont pas les bêtes noires qui propagent le virus. Et non, le Passe Sanitaire ne sert à rien, sauf créer de nouvelles différences entre les Français.

  • Le virus circulera toujours, avec ou sans vaccin.
  • Le virus créera toujours des variants, d’autant plus quand on vaccine massivement pendant une pandémie.
  • Le virus tuera toujours…

Mais est-ce la seule cause de mortalité dans ce Monde ?

Qu’en est-il des morts sur la route, des suicides, des cancéreux, sidaïques et toutes les réjouissances que nous offre notre Monde d’aujourd’hui ?

Pourquoi devrions-nous avoir plus peur de mourir de la Covid que d’autres choses ?

Alors, petit Papa Noël, pour cette année, je voudrai me réveiller de ce long cauchemar.
Je voudrai continuer à être une bonne personne qui fait tout comme il faut à sa petite échelle…
et ne pas être obligée de recevoir ma dose tous les 6 mois, pour être bien considérée par mes pairs et retrouver mes libertés.

Je veux bien être vaccinée, mais par un vaccin efficace. Un vaccin digne de ce nom… et non un traitement dont l’Union Européenne a déjà commandé 7 doses par européen !
Je ne vaccinerai pas mes filles avec ce traitement tant qu’il ne sera pas passé en phase 3.
Je ne vaccinerai pas mes enfants avec un traitement expérimental dont nous n’avons pas le recul nécessaire pour savoir si la balance bénéfice/risque penchera du bon côté…
Alors à Noël, je commande le retour à la liberté, l’égalité et la fraternité et de tout temps je serai contre le passe sanitaire !

Bref, je ferai tout comme il faut !

bref

 

Catégories:
  ActualitésDivers
cet article a été partagé 0 fois
 100