Rédaction Web & Print
Conception
Publicitaire
à la pointe... de Bretagne!

               

Bienvenue sur le site de Melle Jeanne !

  • Vous recherchez une oreille attentive en matière de communication ?
  • Une tête bien-pensante pour vos problématiques marketing ?
  • Une plume rapide et efficace pour présenter votre entreprise, et vendre vos produits et services ?

Et si vous faisiez appel à un rédacteur, concepteur !

Travaillant en collaboration avec des graphistes, des agences de publicité et digitales, ou en direct avec le client, le rédacteur met sur papier (ou écran) tout ce que vous avez toujours eu envie de dire, sans jamais réussir à le formuler !

Grâce à un regard extérieur sur votre entreprise et votre activité, le rédacteur vous aide à prendre de la hauteur. Vos messages publicitaires et arguments commerciaux gagnent ainsi en perspicacité !

Présentation

Jeanne Gestin, rédactrice web & print, conceptrice publicitaire, 15 ans d’expériences diverses et variées. Ayant fait mes armes à l’agence Publicis, j’ai appris à allier créativité et réactivité pour toutes les missions qui me sont confiées!

Parcours professionnel

Depuis 2015

Création d’un collectif de freelances : BAZIK Communication. Réunion de talents créatifs et productifs au service des jeunes entreprises.

Depuis 2012

Rédacteur, concepteur indépendant, Brest

Communication 360° pour des agences de publicité du Finistère et d’ailleurs (Publicis, Hippocampe, Collot Conseil, Gulfstream Communication, La Bonne Porte…) et toujours avec des graphistes et agences web indépendants !

De 2008 à 2012

Rédacteur, concepteur indépendant, Rennes

Communication 360° pour des agences de publicité rennaises et nantaises (Jardin d’idées, Euro RSCG, Le Goués et Associés, Al Dente…), avec des graphistes freelances (papillonnage, Gang Team, PomCom…) et des agences digitales (Factory02…) pour travailler en sous-traitance ou en direct avec les clients.

De 2004 à 2008

Rédacteur, concepteur sénior, Publicis Rennes

Communication 360° pour Aquatonic, Thermes marins de St Malo, Bloc Béton, Renault, salon des vins de Loire, SIVAL…
Spécialisation en marketing direct et marketing opérationnel pour Magasin Vert, Point Vert, Banque Populaire (de l’Ouest et Bred), Société Générale, Caisse d’Epargne, cidres Val de Rance…)

De 2001 à 2004

Rédacteur, concepteur junior, Publicis Brest

Communication 360° pour Magasin Vert, Point Vert, Bénéteau, Brit Air, Produit en Bretagne…

En savoir plus ?

Dernières Réalisations

Artisanat, Transports, BTP, Tourisme, Services, R&D, Loisirs… Une plume qui s’adapte à tous les secteurs d’activité

Visitez mon book pour découvrir d’autres réalisations !

Blog

Suivez toutes mes actualités et les tendances de communication...

Brève d’agence : Ma Bonne Nouvelle !

3 décembre 2021
C’était il y a 11 ans, j’avais gagné le 3ème prix de nouvelles organisé par l’agence Quatre-Quatre de Nantes pour les pros de la Com ». En 2010, le thème était « Crime dans la Com' ». Je venais de subir un licenciement économique et pour moi, écrire, m’avait permis de mieux vivre cette période de ma vie professionnelle. Même si toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite, j’avais envie aujourd’hui de vous partager cette nouvelle fantastique parce que c’est quand même trop dommage de ne pas laisser de traces sur la toile de cette nouvelle et qu’en plus, Google va être trop content de référencer tous ces nouveaux mots clés liés à la communication! Je vous souhaite donc une bonne lecture au coin du feu… et sans rancune ! Le clic de trop   Le couperet est tombé : c’est la crise ! Notre agence de pub doit fermer : licenciement économique pour toute l’équipe. Ils en ont décidé ainsi, les pontifes de la Capitale et le Nettoyeur a débarqué dans notre succursale bretonne sans prévenir. A tour de rôle, chacun passe dans le bureau enfin occupé du directeur d’agence, dont la spécialité était de laisser sa porte, légèrement ouverte, signe qu’il n’était pas tout à fait fermé à la communication avec autrui… M ais ça, c’était avant ! Le Nettoyeur, au visage condescendant, s’installe sur le trône et répète inlassablement la même litanie à chacun, dont il a noté le profil sur son ordinateur afin d’humaniser l’entretien. « Nous sommes satisfaits de votre travail depuis de nombreuses années… Nous n’avons rien contre vous… MAIS : la crise, la concurrence, les compétitions presque gagnées et tout à fait perdues font qu’il faut fermer UN site… et c’est malheureusement le vôtre qui a été choisi ! ». Les réactions pleuvent à la sortie des entretiens. De l’étonnement, les collaborateurs passent aux sentiments de colère, d’injustice… et finalement, la haine gagne du terrain dans nos rangs. De 2 à 30 ans d’expérience, nul n’avait vécu pareille liquidation. Ceux qui ne sont pas encore passés trépignent d’impatience : « Que vont-ils lui dire ? Quels sont les arrangements possibles ? Mais pourquoi Nous !… » Enfin, mon tour arrive. J’imagine déjà mon profil inscrit sur l’écran : « Rédactrice conceptrice depuis 8 ans. Honnête et travailleuse. Fille de patron… ». Je suis la salariée type qui ne devrait pas poser de problème. Je frappe à la porte, fermée, et entre sous ses commandements. Il me tutoie. Je rougis. De quel droit se permet-il cette condescendance ? Mon entretien débute de la même manière que les autres me l’ont raconté… Mais soudain, il se lève, tourne autour du bureau et se place derrière moi. Le ton de sa voix prend celui de la confidence, il chuchote presque : « Sophie, nous avons une grande estime pour toi et ton travail… Nous apprécions ta personnalité, tout comme tes collègues, qui ont une grande confiance en toi… » . Je me retourne, perplexe, et lui demande où

Brève d’agence Publicis – Le vent du Grand Large… de Brest

12 novembre 2021
Salut les Followers ! ça faisait bien trop longtemps que j’avais délaissé mon blog : mais ça ne m’empêche pas d’écrire toujours! Alors, je ressors des cartons, un texte écrit il y a presque un an, pour le départ de notre « Vieux Pote de la Pub' », Philippe Chrétien. Philippe était le grand manitou de la communication à Brest et dans le Grand Ouest. D’une agence de publicité locale dans les années 70, il a été griffé par le lion Publicis et est devenu Publicis Grand Angle puis Publicis Activ. Philippe m’a donné ma chance en tant que rédactrice-conceptrice junior, c’était un 1er avril (véridique!). J’avais 22 ans et grâce à lui, j’ai pu trouver ma place et m’épanouir au sein de cette agence et celle de Rennes pendant 8 ans. Quand j’ai appris son décès, de nombreux souvenirs me sont revenus et voici celui que j’ai eu envie de vous faire partager : Vis ma vie d’une agence de pub’ en l’an 2000 Brève d’agence Le vent du Grand Large C’était le jour de mon premier plan’s board à l’agence… et je n’en menais pas large. J’avais vite compris que les gars du service créatif s’étaient mis en biz-biz pour présenter leurs idées ensemble… Et moi, junior fraîchement débarquée, j’avais bidouillé ma maquette de storyboard toute seule sur word, histoire d’avoir une scénar’ à présenter. Mais du haut de mes 22 ans, je savais déjà que ça ne suffirait pas ! 15h00 : chacun ramasse ses affaires et se dirige vers la salle de réunion d’une austérité à faire pâlir les plus belles créations : salle tout en longueur, murs en parpaing brut, table de réunion immense en bois laqué, spots à la lumière froide… Les créatifs s’installent à droite, le service commercial à gauche, et arrive en dernier recours, la direction qui vient trôner au bout de la table. « Le sujet est simple », résume le grand patron, « il faut séduire le client en lui proposant une idée créative pour faire vendre ses tomates de toutes les couleurs. Qu’est ce que vous nous avez trouvé de beau les créas ? ». Un premier créatif se lance : super maquette, super idée ! On ressent qu’il a l’habitude de présenter ses concepts et le public hoche la tête dans le bon sens, mais ne se prononce pas, protocole oblige. Et les idées s’enchaînent…. Moi, mes fesses collent sur le siège en skaï, mes mains moites laissent des traces sur le bois laqué de la table, mon cœur bat la chamade quand j’entends le patron lancer du bout de la table : « Et la bille de clown, elle a une idée? ». Alors je me lance, bafouillant, avec ma feuille A4 et mes 6 cases de storyboard, racontant l’histoire d’un bel homme d’âge mûr en introspection chez son psy. Il dit les aimer toutes, de toutes les couleurs, de toutes les formes… qu’elles sont toutes à croquer et qu’il n’arrive pas à choisir sa préférée…. Entre cette analogie avec les femmes et ma prise de parole en public, c’est moi qui

2021… Y a de la magie dans l’ère ???

5 janvier 2021
Création réalisée sans trucage, #nofilter… mais quelques grammes… de magie! Meilleure Année.

Rendez-moi ma #mer!

24 novembre 2020
Journal d’une con-finie – Saison 2 – Episode 7 Tellement j’ai hâte de savoir quelles sont les nouvelles libertés qu’on va nous octroyer ce soir… que je rêve déjà de retourner à la mer en plein hiver! C’est pourquoi j’ai ressorti de mes archives, ce texte adressé à une passionnée de la grande bleue! Belle lecture et croisons les doigts… jusqu’à la prochaine fois! LE BAIN DE JOUVENCE Elle ouvre ses yeux, bleus comme des lagons mais c’est une autre mer qui l’appelle ; celle qui vient se perdre sur la côte d’Emeraude. Alors, elle se lève déterminée, contre vents et marées ; qu’il pleuve ou qu’il vente, elle se lance. Les pieds d’abord, gelés, elle avance, l’air battante puis les cuisses, droit devant, le bassin se raidit, mais elle continue. Une main vient cueillir une houle fraîche. sous la nuque, elle fraîchit et déjà, le corps rentre en transe dans cette mer bienveillante. Ça y est, elle nage loin. Longtemps. Mais finit toujours par revenir transie mais heureuse de pouvoir profiter chaque jour de ce petit bonheur de la vie.