Idée reçue n°2 sur le statut d’indépendant

Melle Jeanne Melle Jeanne il y a 4 années
Accueil  /  Vis ma vie d'indépendant  /  Idée reçue n°2 sur le statut d’indépendant
freelance2

Si vous avez manqué le début de l’histoire, c’est par ici !

Idée reçue n°2 : « Ah tu bosses de chez toi, t’as de la chance ! »

En fait, il faut le dire vite… et mettre rapidement en place des règles spéciales de la maison… au travail !

  • Première règle pour travailler de chez soi : il faut avoir une pièce séparée.
    En effet, pendant 3 ans, j’ai fait l’expérience d’avoir mon bureau entre la cuisine ouverte et le salon (pour cause de maison trop petite) et ce n’est ni bon pour vous, ni pour les autres occupants de la maison ! Tout le monde croit que vous pouvez dire où se trouvent les chaussures du petit alors que vous êtes en train de rédiger une plaquette pour les puces RFID : rien à voir… mais comme une femme peut faire deux choses à la fois, ça se tente !
  • Deuxième règle : Quand on a des enfants, il ne faut pas compter sur le fait qu’ils peuvent comprendre quelque chose à votre statut « maman travaille à la maison »… et donc oublier la notion de « ne viens pas me déranger quand je suis au téléphone » car ma fille de 8 ans ne le comprend toujours pas depuis sa naissance ! Ainsi, quand vous êtes en call conf super importante, apprendre à camoufler les cris pour savoir qui va avoir la télécommande ou les chouins-chouins de la petite dernière qui sort de sa sieste… est tout un art que l’on apprend à maîtriser et il ne faut pas (encore) penser que votre client peut comprendre les inconvénients du télétravail… il faut apprendre à faire avec !
  • Troisième règle : Non, ce n’est pas parce que je bosse de chez moi qu’en même temps ma maison va être hyper clean, que je vais faire les courses, faire mijoter des bons petits plats, la lessive, le repassage, emmener les gosses aux activités, chez le docteur, faire les devoirs… etc..! Et bien si, on vous attend au tournant, et moi, je n’ai jamais encore réussi à passer le cap de prendre une femme de ménage ou une baby-sitter… et que celles qui le peuvent : faites-le sans honte! Et pour les autres, sachez que Wonder Woman avait (elle aussi) son justaucorps qui lui grattait à l’entre-jambe et que son collait filait à chaque intervention spéciale… Bienvenue au Club!

Si vous voulez connaître la fin de l’histoire, c’est par là!

Catégorie:
  Vis ma vie d'indépendant
cet article a été partagé 0 fois
 600