Idée reçue n°1 sur le statut d’indépendant

Melle Jeanne Melle Jeanne il y a 4 années
Accueil  /  Vis ma vie d'indépendant  /  Idée reçue n°1 sur le statut d’indépendant
indXXpendant

3 idées reçues sur le statut d’indépendant.

A la rentrée de septembre, j’ai eu la surprise de faire un buzz énorme sur un de mes posts facebook en partageant cette illustration de Yatuu : post facebook buzz .
Le post a cumulé au 5/11/2015 : 530 likes, 1440 partages et 166282 vues !!!
Toute proportion gardée, c’est comme si j’avais fait une campagne d’affichage carton sur Brest et que tous les brestois et brestoises l’avaient vues ! Mais en regardant de plus près les likers, j’ai remarqué que dans les profils, il y avait beaucoup d’indépendants et de jeunes créateurs qui se retrouvaient dans cette caricature, mais aussi (à ma grande surprise) des femmes au foyer et des nounous… qui, à juste titre, en ont aussi marre d’être taxées de « glandeuses», uniquement parce que nous ne rentrons pas dans les cases du salarié lambda ! Ainsi, comme cela fait 6 ans que je suis une « glandeuse », voici mon petit récap’ des idées reçues que je peux entendre sur notre statut.

Idée reçue n°1 : « Ah t’es indépendante, c’est cool, tu bosses quand tu veux! »

Effectivement, quand on est indépendant : les horaires fixes, la pointeuse et les heures sup’… on ne connaît pas ! Mais nous ne savons pas non plus ce que signifie RTT, congés payés ou maladies, jours de récup’… Mais, il y a au moins 3 chose que l’on connaît, qui sont :

1 – les urgences :
Et oui, même si je ne travaille pas dans le milieu médical, toute mission proposée est une urgence (même si je n’ai pas encore vu un annonceur mourir car il n’avait pas reçu son dépliant à la dateline)

2 – les charrettes :
… qui vont de pair avec les urgences, sauf que là, c’est à faire pour hier… et qui doit récupérer le temps perdu et trimer quand les autres sont en RTT ? C’est bibi !

3 – les entre deux…
Avec les urgences : on dit toujours « oui » de peur qu’on ne nous recontacte plus…
Pour les charrettes : on travaille sur 4 dossiers à la fois, on dormira plus tard…
Et entre les deux, c’est la boule au ventre de ne pas avoir de missions à effectuer et d’avoir à prospecter sans avoir l’air d’avoir faim… pas facile quand on est plus créatif que commercial!

Voir l’idée reçue n°2…

Catégorie:
  Vis ma vie d'indépendant
cet article a été partagé 0 fois
 400