Jour de marché à Plougastel, pêche miraculeuse – S3E2

Melle Jeanne Melle Jeanne il y a 8 moisAucun commentaire
Accueil  /  Mot-à-Maux  /  Jour de marché à Plougastel, pêche miraculeuse – S3E2
motamaux15

Aujourd’hui, nous allons « marché » côté mer… En effet, à Plougastel, nous sommes idéalement situés pour en profiter ! Et même si nous sommes dotés d’un bourg relativement dynamique, il manque un poissonnier à l’appel… Alors, le jeudi, le Plougastel va au marché pour remplir son cabas de beaux fruits de la mer et poissons… Oh, pêche miraculeuse ! Pour cela, 3 possibilités.

  • Patrick et Manu, la fidélité au rendez-vous !

Installés au fond du marché, ils ont de mémoire toujours été là et manquent rarement ce rendez-vous hebdomadaire. Ici, il y a toujours la queue et les habitués commandent et réservent à l’avance… Donc, il ne fait pas y venir trop tard ! Venus du Finistère sud, et tout droit de la criée du Guilvinec, les poissons sont raides comme des i, les ouïes rouge sang, et le regard clair : bref, fraîcheur garantie !
Et ce n’est pas la seule raison d’y aller ; la bonne humeur est aussi de mise !
Manue, toujours souriante et d’une efficacité à toute épreuve devant cette file toujours constante.
Patrick, impressionnant de dextérité, passe son marché, été comme hiver, à lever des filets, vider les poissons, les coquilles saint-jacques ou encore des encornets… à la vitesse de la lumière. D’ailleurs, il faudra que je lui demande des cours !
Toujours un bon conseil de cuisson, une recette à partager (il donne ma recette de bar en croûte à tous ses clients maintenant !) et l’envie de partager leur passion ; un vrai bol d’air pur !

La technique facile du Bar en croûte 

Demandez à votre Patrick local, de le vider mais pas d’écailler !

Selon la taille de la bête :

  • 1 kilo de gros sel mélangé avec 1 blanc d’œuf (pour que la croûte durcisse bien à la cuisson)
  • Prenez 2 feuille d’aluminium de la longueur de la bête et vous les pliez sur la largeur afin d’obtenir 2 longue barrettes de 3 cm de large.
  • Placez vos barrettes sur le flans de la bête et recouvrez de gros sel en tassant bien , et en laissant ressortir l’extrémité des barrettes.
  • On compte ensuite 1 minute à 230° pour 100 g de poisson.
  • Une fois sorti du four, il vous reste à faire une petite entaille à la perpendiculaire de chaque extrémité de barrette et de les soulever pour voir apparaître votre bar parfaitement cuit !

 

  • La femme du pêcheur du Conquet

Je ne connais pas son nom… mais je connais bien son étal ! Alors, savez-vous quelle est la différence entre poissonnier et pêcheur sur un marché ? C’est que le 2ème n’a pas droit de toucher au poisson : il doit être vendu en l’état… et c’est souvent aussi pourquoi il est moins cher au kilo, outre le fait qu’il est vendu « au cul du bateau » ! Donc, on est aussi sur des produits de la mer ultra-frais… et aussi des crabes, araignées… et le must du must, parfois du homard ! Et à 19.90 euros le kilo, je peux vous dire qu’en court-bouillon avec de la mayonnaise, mijoté à l’américaine ou grillé avec la recette de Roellinger… il arrive souvent que l’on se fasse plaisir à la maison ! Elle n’est pas là tout le temps, tempêtes obligent, mais vient de plus en plus souvent avec son fils… bon sang ne saurait mentir !

La recette de Homard grillé de Roellinger

motamaux13

J’ai eu la chance d’y aller manger 2 fois à Cancale à la maison de Bricourt et j’adore utiliser son mélange d’épices « Le retour des Indes » pour tous les poissons… et pour ne pas faire de « duplicate contenu », voici directement le lien de sa recette : http://www.idealwine.net/recette-de-la-semaine-homard-grille-au-beurre-sale-dolivier-roellinger/

 

  • La jeune fille aux coquillages

Et enfin, dernier coup de projecteur, sur le seul producteur du cru, et qui mérite rien que pour cela qu’on s’y attarde : le vivier de Kersanton de Loperhet ! Huîtres, palourdes, bigorneaux… sont les stars de notre belle presqu’île de Plougastel , et tous les viviers méritent qu’on s’y attarde ! De notoriété spontanée, j’en connais 4 et ils valent tous le coup ! Je ne suis malheureusement pas fan d’huîtres… mais les palourdes farcies au beurre échalotes et ciboulettes ou al volo avec des pâtes fraîches : j’en suis baba ! La demoiselle de Loperhet doit être présente sur le marché depuis 2 ans, elle a trouvé sa place devant l’ancien loueur de DVD, et elle tourne le film de sa passion au gré des saisons.

Les Pasta al Volo à la Plougastel

motamaux14

  • 1 kilo de palourdes pour 3 personnes
  • Echalotes
  • Herbes aromatiques
  • Tomates séchées
  • Chorizo (sec ou à griller selon la saison)

Vous mettez tout ce petit monde dans une cocotte. A feu vif, vous faites ouvrir les palourdes, puis faires redescendre la température pour que tout le monde apprenne à se connaître et se mélanger dans de bonnes conditions ! Et vous les accompagnez de pâtes fraîches : 15 minutes chrono

Ainsi, si votre filet est percé ou si vous en avez marre des poissons réchauffés au néon : venez goûter au vrai goût de la mer au marché de Plougastel… Ils ne livrent pas à domicile, en revanche je vous ai livré quelles que une de mes recettes secrètes : réveillez le top chef qui est en vous!

 

 

 

Catégories:
  Mot-à-MauxVis ma vie d'indépendant
cet article a été partagé 0 fois
 200

Qu’en pensez-vous?

Votre adresse email ne sera pas affichée.